2e mât en bois : InnoVent dépasse le stade de prototype !

En avril dernier, nous mettions en production notre première éolienne à mât en bois, une première mondiale bloquée deux ans par la préfecture de la Haute-Marne.

Aujourd’hui, nous dépassons le stade de prototype en montant la deuxième !

Mât en bois InnoVent

Notre parc d’Essey-les-Ponts est divisé en deux parcs : St Julien, composé de 4 éoliennes en acier, et St Anne, qui se composera, à terme, de 3 éoliennes à mât en bois et acier.

Avantages du mât en bois

Le mât en bois et acier présente de nombreux avantages :

– Travaux entrepris localement en réfection de chemins
– Taxes (IFER, CVAE, CFE) par an seulement pour le parc d’Essey les Ponts : 136 423 euros
– Meilleur recyclage en fin de vie
– Savoir-faire français
– Innovation majeure
– Division par 2 de la quantité d’acier
– 8 fois moins de béton dans les fondations des éoliennes
– Production française avec du bois français, usiné en Alsace
– Division par 2 des émissions de CO2
– 24 entreprises françaises impliquées sur le projet contre 15 entreprises françaises pour des
mâts traditionnels.

Pour ce deuxième montage, nous avons su apprendre de nos erreurs et optimiser la construction et ainsi gagner du temps. L’ajustement de la pièce de transition surtout, qui avait été compliqué lors du montage du premier mât en bois, s’est fait beaucoup plus facilement et nous a permis de gagner une semaine. Globalement, une meilleure organisation et une optimisation de divers éléments techniques nous ont permis de gagner deux à trois jours

La mise en production devrait avoir lieu mi-septembre, la pénurie des matières premières, notamment pour les câbles, nous ayant un peu retardés.