Injection des premiers kWh aux Comores

Le 15 décembre dernier, nous avons inauguré notre parc du Dahu, situé à Foumbouni, aux Comores.

Ce parc, situé au sud-est de l’île de la Grande Comore, totalise une puissance de 3 MW. L’inauguration, faite en présence de l’ambassadrice de France aux Comores, Jacqueline Bassa-Mazzoni, du gouvernement comorien et de Grégoire, a permis l’injection des 500 premiers kWh dans le réseau comorien. La mise en service complète du parc est prévue pour début mars.

Grégoire Verhaeghe présentant la centrale au gouvernement comorien dont M. Bianrifi Tharmidhi, premier ministre, ministre de l’agriculture, de la pêche et de l’environnement et à M. Houmed Msaidie, ministre de l’économie, des investissements et de l’énergie, chargé de l’intégration économique, du tourisme et de l’artisanat, porte-parole du gouvernement.

Grâce à ses trackers (les panneaux suivent le soleil) et à un dispositif de batteries Tesla, la centrale est également en mesure de produire la nuit. En effet, sans batteries, les panneaux n’ont pas la capacité de fonction de façon isolée. Ils produisent de l’énergie avec celle qu’ils reçoivent du soleil. Si cette énergie n’est pas utilisée, elle est perdue, et lorsqu’il n’y a pas de soleil, aucune électricité n’est produite. Le recours aux batteries permet ainsi de stocker l’électricité produite en journée, lorsque celle-ci est supérieure à la demande, puis de la réinjecter dans le réseau au moment des pics de consommation. Cela permet une grande flexibilité du réseau, tout en régulant l’entrée de l’énergie sur celui-ci. Les batteries servent en quelque sorte de « tampon » entre le parc solaire et les consommateurs. La centrale permettra ainsi d’améliorer significativement la qualité de vie de la population.

L’équipe de techniciens devant la centrale en compagnie de Grégoire Verhaeghe et de Jacquline Bassa-Mazzoni, ambassadrice de France aux Comores

Consultez la carte de nos réalisations pour découvrir tous nos parcs éoliens et solaire !