Développement d’une 2e centrale solaire aux Comores

Mar 9, 2021

Suite au succès de la construction de la première centrale située à Foumbouni, l’état comorien a décidé de nous faire une nouvelle fois confiance avec la construction d’une deuxième centrale.

Aujourd’hui, la production électrique aux Comores repose essentiellement sur des groupes électrogènes, fonctionnant aux hydrocarbures. En plus d’utiliser des énergies fossiles, ce système n’est pas suffisant pour alimenter le pays, où le taux d’accès à l’électricité ne dépasse pas 50 %. Avec sa puissance de 4 MWc, la centrale solaire de Mitsamiouli représente une augmentation de 13,5 % de la production électrique de l’Union des Comores. Le taux d’ensoleillement est de 1 800 heures par an, ce qui assurera une production de 7 200 000 kWh par an, permettant aux Comoriens de réaliser une économie de 2 400 000 litres de gasoil par an.

Cette deuxième centrale, située cette fois au nord de l’île de la Grande Comore,  bénéficiera des mêmes conditions d’ensoleillement et aura les mêmes caractéristiques que la première, à savoir une puissance de 4 MWc installés (pour 3 MW de puissance délivrable sur le réseau), et l’intégration d’un parc de batteries de 1 MW/2,1 MWh fournies par Tesla. Les panneaux solaires seront installés sur des trackers, qui suivent la course du soleil et optimisent ainsi la production tout au long de la journée. Ces batteries sont indispensables. En effet, sans batteries, les panneaux n’ont pas la capacité de fonctionner de façon isolée. Ils produisent de l’énergie avec celle qu’ils reçoivent du soleil. Si cette énergie n’est pas utilisée, elle est perdue, et lorsqu’il n’y a pas de soleil, aucune électricité n’est produite. Le recours aux batteries permet ainsi de stocker l’électricité produite en journée, lorsque celle-ci est supérieure à la demande, puis de la réinjecter dans le réseau au moment des pics de consommation.

La deuxième centrale sera située sur une décharge à ciel ouvert. Ces terres sont malheureusement impropres à tout usage agricole. Une fois dépolluées (l’opération a commencé début mars), ces terres seront revalorisées avec l’installation de cette centrale solaire dont la mise en service est prévue à l’été 2022. 

La centrale solaire de Mitsamiouli permettra de développer l’accès à l’électricité de façon durable, dans un pays où cette ressource manque pour assurer un développement économique et social stable. Par ailleurs, pour la construction, nous faisons appel à des entreprises locales contribuant ainsi à l’emploi et au transfert de compétences.

Convaincus du bien-fondé du financement participatif, nous proposons ce projet sur la plateforme Lendosphere. Nous avons déjà fait financer une trentaine de projets sur cette plateforme. Le financement participatif permet d’impliquer les citoyens dans des projets qui ont du sens pour eux de façon directe et traçable. Pour en en savoir plus, rendez-vous sur la page Lendosphere dédiée au projet.